Une mesure pour la détection précoce de l’autisme votée par l’Assemblée

L’Assemblée a voté vendredi 26 octobre à l’unanimité un dispositif favorisant un repérage précoce de l’autisme et la mise en place d’un parcours de soins pour les enfants repérés, dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019.

Consulter l’article

ADHD : Late Birthday
Cher(e)s Ami(e)s ,Cher(e)s Collègues,
Je vous mets en PJ une étude (métanalyse) sur la date de naissance dans une même année scolaire et le risque d’être étiqueté TDA/H autrement dit l’immaturité comme facteur important  de confusion. Par exemple un enfant de CP né en Décembre a plus de chance d’être étiqueté TDA/H qu’un enfant dans la même classe CP mais né en janvier donc ayant presque un an de plus que l’enfant né en décembre.
Il s’agit d’une étude australienne à laquelle j’ai participé avec deux collègues britanniques et un collègue américain.
Voici sa conclusion :
Conclusions :
C’est la norme internationale  que les plus jeunes enfants d’une classe courent un risque accru de prendre des médicaments pour  avec le diagnostic TDAH, même dans les pays où les taux de prescription sont relativement bas.L’exception du Danemark peut être liée à
la pratique courante du «redshirt» académique, selon laquelle les enfants jugés immatures par leurs parents ont un début d’école retardé.  Le Redshirting peut prévenir et / ou masquer les effets de la date de naissance tardive et de nouvelles recherches sont nécessaires. La preuve de forts effets de  la date de naissance tardive dans les pays où le diagnostic et les taux de prescription de médicaments sont relativement faibles remet en cause la notion que les taux bas indiquent des pratiques de diagnostic saines.
L’importance du niveau développemental est à méditer pour aborder la question de l’inclusion pour tous.
Amitiés.
Patrick Landman
Les centres médico-psychologiques débordés

Entre économies de personnel et demande toujours croissante, ces structures se battent pour rester un maillon essentiel des soins de santé mentale.

A lire sur Le Monde

Etude : La thérapie par enroulement pour le traitement du comportement autistique (Anglais)

Treatment of severe auto/hetero aggressive behaviours in children and adolescents with autism spectrum disorder (ASD) is a complex issue. It is useful to treat symptoms as well as underlying psychiatric conditions or behavioural dysfunction. Symptomatic treatments include behavioural and family interventions and psychotropic medications, mostly sedative drugs, mood stabilizers and antipsychotics. To date, only a few atypical antipsychotics have been approved for minors to treat irritability and behavioural impairment associated with intellectual disability and/or pervasive developmental disorder, and such drugs have numerous adverse effects [1]. In some resistant cases, clozapine [2], intensive behavioural intervention [3], electro-convulsive therapy (ECT) [45] or inpatient stays with a multidisciplinary approach [6] have been recommended, even in children and adolescents. The search for other therapeutic options is urgent.

Consulter l’article