L’efficacité des thérapies « psychodynamiques » : une validation empirique de la psychanalyse ?

Découvrez cet article de Pierre Prades paru dans La Découverte | « Revue du MAUSS »

Il reste néanmoins à discuter ce « facteur commun » présent dans les TCC comme dans les thérapies psychodynamiques, et qui en serait le véritable « principe actif » : la dimension affective de l’interaction entre le thérapeute et son patient, permettant à la thérapie de faire jouer des processus psychologiques profonds en mobilisant des affects, bien au-delà des processus cognitifs. Ce principe actif, fondamental dans la théorie et la pratique psychanalytiques, resterait implicite et non pris en compte dans les méthodes cognitives et comportementales, bien que mis en oeuvre par les vrais cliniciens dans leur pratique thérapeutique. Les TCC auraient en quelque sorte emprunté sans le dire l’utilisation du transfert à la psychanalyse qui en avait fait, plusieurs décennies plus tôt, un élément central de sa méthode.

Télécharger l’article au format PDF