Le dispositif expérimental UDAP-CRF Pontoise pour enfants « en rupture de soins »

Thierry Sibieude, Responsable des personnes handicapées au Conseil Général du Val d’Oise, a demandé à PREAUT d’étudier la possibilité de prendre en charge des enfants en rupture de soins et dits « sans solutions » et leurs familles, et recevant la PCH dans le Département du Val d’Oise.

PREAUT a proposé, début 2013, par le biais de la création d’une antenne de l’UDAP-CRF à Pontoise, la création d’un projet expérimental sur 3 ans (septembre 2013 / septembre 2016), évaluable à la fin de la période expérimentale, qui ouvrirait 15 places expérimentales pour des enfants relevant de cette situation.

Ce projet s’est mis en place à la rentrée 2013 et a débuté ses activités début 2014, incluant 13 enfants pour les 15 places disponibles du dispositif.

Les enfants et les familles accueillis, ainsi que les évaluations faites par l’équipe de l’Unité, ont témoigné des progrès faits par les enfants ainsi que du soulagement des familles suite à la prise en charge à domicile, et surtout en « ateliers externalisés », mis en place courant 2014 en collaboration avec plusieurs institutions partenaires du département du Val d’Oise, à savoir :

  • CMPP et SESSAD d’Argenteuil
  • Hôpital de jour ASTREA à Pontoise
  • IME Le Clos Fleury à Ermont.

Les ateliers externalisés proposent des « Ateliers-classe PREAUT » pour les enfants descolarisés et des groupes de socialisation pour les enfants restés depuis longtemps à domicile.

Par ailleurs, l’accompagnement s’est fait selon les modalités habituelles de l’UDAP, à savoir :

Soins :

  • coordination des soins pluridisciplinaires, sous la responsabilité médicale des différents Secteurs du Val d’Oise
  • articulation de l’approche cognitive (assurée par l’Unité) et de l’approche psychodynamique (assurée par les thérapeutes des institutions partenaires)

Scolarisation :

  • accompagnement de l’inclusion scolaire :
    • en milieu ordinaire, CLIS ou ULIS,
  • Accompagnement à la re-scolarisation pour enfants déscolarisés, en atelier externalisé « atelier-classe PREAUT », en collaboration avec les institutions partenaires ci-dessus

Accompagnement à domicile :

  • Appliquant une approche cognitive, ludique et développementale en complément de la scolarisation et des ateliers externalisés

Accompagnement des familles :

  • Tous les deux mois, une visite de guidance familiale est proposée à la famille
  • Une rencontre de tous les parents, trois fois dans l’année : réunion de rencontre, réunion de mi-parcours, et réunion de fin d’année pour faire le bilan.
  • Ainsi qu’une assistance dans l’obtention des aides, dossiers MDPH

Objectifs de l’accompagnement de l’UDAP Pontoise :

L’objectif principal de ce dispositif est d’évaluer, pendant la période expérimentale, la capacité de l’accompagnement mis en place à :

  • Reprendre l’enfant dans un circuit de prise en charge qui remette en route ses acquisitions, sa socialisation et son autonomie ;
  • Soulager la famille, participer à un travail de guidance et de remaniement de la dynamique familiale autour de l’enfant ;

Et contribuer à son intégration dans un établissement d’accueil au terme de l’accompagnement.

Ce projet a fait l’objet d’une convention UDAP-CRF/Conseil Général du Val d’Oise/MDPH 95/Hôpital de Pontoise qui a été signée en septembre 2013. L’équipe, constituée d’une coordinatrice et de trois psychologues, travaillera sous l’autorité de Mme E. Sitbon, Directrice de l’UDAP-CRF, et en collaboration avec des enseignants et soignants détachés par l’hôpital de Pontoise et une AS de la MDPH 95. L’ensemble de l’équipe et du dispositif sera supervisé par un Chef de Projet CRF, G.C.Crespin.

L’expérimentation du dispositif se déroule comme prévu depuis 2013, et a fait l’objet d’une évaluation à l’issue de la période expérimentale comme prévu, en juin 2016. Ses résultats sont très satisfaisants : Sur 14 enfants accueillis dans le dispositif expérimental, 10 d’entre eux ont trouvé une place institutionnelle adaptée à leurs besoins, 1 enfant est sorti du Dispositif à la demande de ses parents, et 3 adolescents sont en liste d’attente pour une admission au sein d’un IME avec une notification de la MDPH établie.

Ce rapport d’évaluation est consultable en cliquant ici.

Une pérennisation du dispositif, à l’issue de la période expérimentale, est à l’étude en collaboration avec le SESSAD de l’APAJH 95, intéressé par une reprise partielle du projet dans le cadre d’une extension des places.